Comprendre le marché de l’art

Comprendre le marché de l’art

Le marché de l’art présente des particularités par rapport aux marchés traditionnels (bourse, immobilier notamment). Il rassemble d’une part des investisseurs qui ne recherchent que le profit financier à court, moyen ou long terme mais il y a également une proportion d’investisseurs qui sont motivés par une réelle passion pour les œuvres et artistes.

Il convient dans tous les cas d’être prudent et de s’entourer de conseils avisés d’avocats spécialisés dans l’art avant de se lancer sur ce marché, à moins d’être immensément fortuné et de ne pas craindre d’acheter une œuvre à un prix très élevé qui va perdre de sa valeur ensuite… 

Deux marchés

Il existe deux niveaux de marché pour ce qui concerne les œuvres d’art.

Le « premier marché » concerne la première vente d’une œuvre qui vient d’être réalisée (tableau, sculpture etc.). Elle est effectuée en général par l’artiste lui-même ou par une galerie. Ce marché concerne environ 50 % des transactions.

Sauf si l’artiste est déjà reconnu (une infime minorité des cas), les prix sont abordables (moins de 1000 euros) mais il n’y a aucune assurance pour que l’œuvre prenne ou non de la valeur avec le temps. C’est un achat coup de cœur pour avoir le plaisir de posséder chez soi des œuvres uniques.

Le « second marché » concerne les reventes d’œuvres réalisées par des artistes vivants ou déjà décédés. La majorité des opérations a lieu dans des salles de vente aux enchères Les ventes sont publiques, ce qui permet d’établir une cotation suivie dans le temps et d’obtenir une vision claire de la valeur