Connaître l’histoire de l’art plastique

Connaître l’histoire de l’art plastique

Les arts plastiques, contrairement à ce qu’on a tendance à penser, désignent le regroupement d’une multitude formes d’arts. Ils incluent en même temps les arts de surface et de volume. Néanmoins, un bon nombre de personnes ne savent pas encore d’où ils viennent ni de quoi il s’agit. Dans cet article, un expert en art contemporain à Madagascar vous raconte l’histoire de l’art plastique pour vous donner des idées plus claires sur ce qu’ils sont réellement.

L’origine des arts plastiques

Cette expression vient du verbe grec « plattein » ce qui signifie « former » en français. Les arts en plastiques consistent donc à former des objets, qu’ils soient de surface ou de volume. La reconnaissance institutionnelle de ces arts est arrivée en France en 1969. Ils sont venus en même temps que les unités d’enseignements et de recherches dans les universités. À cette époque, l’approche traditionnelle a été encore symbolisée par l’école des beaux-arts et bousculée par les sciences humaines.

Selon le professionnel en art contemporain à Madagascar, ces nouvelles orientations ont causé sa séparation avec les écoles d’architecture. Cela est dû à la tension entre ingénieurs et auteurs depuis le XIXe siècle. Il s’agissait également de rénover l’enseignement artistique pour l’éducation nationale dans les secondaires. Des cursus universitaires ainsi que des concours de recrutement des enseignants ont été créés.

Les arts plastiques de volume

Ils consistent à assembler un grand nombre d’objet ou de matériaux pour prendre la forme d’un objet unique. Les matières utilisées peuvent présenter des formes irrégulières et déséquilibrées les unes par rapport aux autres. On assemble des éléments qui se diffèrent par leur aspect, leur matériau, et leur couleur sur un même volume. On peut les appliquer dans les secteurs d’activités des créateurs d’objets destinés à une fonction utilitaire. Les artisans utilisent également les principes d’arts plastiques pour fabriquer des bijoux et des céramiques.

Les arts plastiques de surface

Dans ce domaine, on parle souvent de peinture. L’impressionnisme est un style de peinture où les traces de pinceau sont mises en évidence. Les mélanges de couleurs entre les touches de peinture homogène se font dans l’œil du spectateur. En effet, la division de la lumière en partie colorée imite les impressions visuelles reçues par l’œil. Dans cet art, il n’y a pas de délimitation nette des contours. Les formes sont perceptibles par des masses de couleur et de valeur différentes. À en croire les dires de l’expert en art contemporain à Madagascar, grâce aux arts plastiques de surface, on peut également représenter un logo de sociétés, associations, institutions ou des produits. Ce qui peut être aussi une bonne affaire pour les plasticiens.

Laisser un commentaire