Mettons fin aux rumeurs qui sévissent sur le vapotage

Mettons fin aux rumeurs qui sévissent sur le vapotage

Loin d’être une nouveauté, le vapotage n’a pas toujours eu bonne presse en France comme dans le reste du monde. De quoi en laisser plus d’un perplexe. Alors que les plateformes dédiées à la vente de cigarette électronique ne cessent d’en vanter les mérites, certains scientifiques annoncent et insistent sur les risques de ce genre d’addiction. Certaines choses ne sont cependant que des rumeurs. Faisons le point.

Le vapotage : un risque pour la santé ?

Selon certains articles sur le Net, adopter la e-cigarette serait bien plus dangereuses que de fumer le cigare. Alors : info ou intox ?

Il faut savoir que la cigarette high-tech est formée d’un liquide et d’une fumée artificielle. Elle contient certes de la nicotine, mais le taux varie en fonction de la catégorie de vapoteur. Elle a été testée en laboratoire afin d’assurer une sécurité optimale aux vapoteurs. Il n’y a aucun risque à troquer sa cigarette contre une e-cigarette.

La preuve est d’ailleurs faite par la règlementation en vigueur concernant le vapotage en France. Si cet accessoire était aussi dangereux, il devrait être soumis aux mêmes restrictions que la cigarette classique. Pourtant, il n’en est rien. Les vapoteurs peuvent s’adonner à leur addiction à n’importe quel moment de la journée et n’importe où. Plus qu’une simple solution afin de lutter contre le tabagisme, les e-cigarettes sont aussi un moyen de limiter les risques de tabagisme passif. L’exposition à la fumée de ces dernières ne vous expose pas à des cancers. C’est donc une bonne nouvelle aussi bien pour les fumeurs que pour leur entourage.

Vapoter revient plus cher ?

Quelques rumeurs disent que le prix des cigarettes électroniques était bien plus cher que les cigarettes normales. Tout dépend du point de vue. Effectivement, le premier achat est sur le coup un peu exorbitant. Plusieurs dizaines d’euros pour un seul tube peuvent en rebuter plus d’un. Néanmoins, sur le long terme, il semble que vapoter présente plus d’avantages.

Avec l’augmentation des prix des cigarettes de toutes les marques, un fumeur peut facilement dépenser des milliers d’euros en un an pour son addiction. Cette dépense est réduite de près de la moitié pour les vapoteurs. En effet, il ne suffit que de recharger son appareil à chaque fois, tout en diminuant les doses de nicotine pour ceux qui souhaitent arrêter de fumer. La recharge ne coute que quelques dizaines d’euros sur les plateformes dédiées et peut vous durer plusieurs semaines.

Bizarrement, vapoter permet aussi de réduire sa consommation quotidienne. La tentation est bien moins importante quand vous avez une cigarette électronique dans la poche, et ce, malgré que ce soit un accessoire tendance et moderne. Vous faites ainsi plus d’économie.

Vapoter n’est pas confort

Dans la majorité des cas, les fumeurs expliquent leur addiction à la cigarette par le confort que ce produit leur procure. En cas de stress intense, pour faire passer l’ennui, ou simplement pour réfléchir mieux : il n’y a rien de tel que la cigarette. Et selon certaines rumeurs, la sensation n’est pas la même avec les cigarettes électroniques. C’est faux !

La e-cigarette a été spécifiquement étudié afin de permettre aux fumeurs en cure de retrouver les mêmes sensations que la cigarette. La forme est presque la même que la cigarette classique. Ce qui vous permet de garder les mêmes gestes. Mieux ! Vous n’avez plus besoin de briquer pour allumer votre cigarette. Il ne suffit que de cliquer sur un bouton pour le faire fonctionner.

La e-cigarette peut contenir de la nicotine et peut produire de la fumée. Rien ne la différencie d’une cigarette normale, si ce n’est l’arôme contenu dans le e-liquide. Ceci vous permettra d’avoir une meilleure odeur et un autre gout en bouche pendant que vous fumez. Ce qui revient d’ailleurs à avoir plus de confort. Par contre, si les parfums ne vous séduisent pas, vous pouvez toujours commander une e-liquide neutre. Le prix est le même sur les plateformes dédiées.

Pour information, la e-cigarette est livré avec un coffret de rangement. Ce dernier sera d’une taille optimale, lui permettant de se glisser facilement dans votre poche ou pochette, voire dans vos sacoches.

Vapoter est plus compliquée ?

Si pour vous procurer des cigarettes, vous devez simplement faire un détour chez les buralistes et présenter une carte d’identité afin de justifier votre âge, pour la cigarette électronique, ce n’est pas la même chose. Vous devez vous connecter sur des plateformes dédiées. Ce n’est pas aussi compliqué qu’il n’y parait. Il suffit de vous identifier sur les sites et mettre dans votre panier le modèle qui vous séduit le plus. Attention toutefois, il ne faut uniquement se fier aux prix des accessoires. Il faut aussi comparer les marques et les modèles. Certaines sont plus modernes que d’autres. Vous n’avez besoin d’aucun justificatif pour vous procurer la cigarette high-tech. Une situation qui inquiète d’ailleurs plusieurs parents. Aujourd’hui en France, les jeunes de 15 à 18 ans sont nombreux à vapoter.

Par contre, il est vrai que pour les fumeurs qui souhaitent arrêter leur addiction via la cigarette électronique, acheter les recharges liquides peuvent s’avérer être compliquées. Il est conseillé en effet de passer par les mains expertes des médecins. Le but étant de choisir le bon dosage de nicotine à mettre ans le e-liquide selon l’avancée de la cure. Ceci vous garantit une efficacité optimale dans votre lutte contre le tabagisme.

Une autre complication qu’il faudra prévoir en devenant un vapoteur est, aussi de prévoir des recharges en avance. Les plateformes dédiées ne livrent les commandes que dans les 24 heures après celles-ci. Pour ne pas être en manque, vous devez donc toujours vérifier vos réserves. Mais ce n’est pas bien cher payer pour fumer en, toute liberté et sans risque pour la santé. D’autant plus que les sites où vous devez passer vos commandes ont été pensés spécifiquement pour être à la portée de tout le monde. Ergonomique, accueillant et conviviale : ces sites ne nécessitent pas une grande connaissance de l’informatique et du web pour être utilisés.

Laisser un commentaire