Le prêt personnel entre particuliers

Le prêt personnel entre particuliers

Les banques ne sont pas souvent vers qui on peut se tourner lorsqu’on a un besoin urgent d’argent. On ne peut pas non plus toujours compter sur la famille ou les amis lorsque la somme est importante. Dans ce cas, sachez qu’il existe une autre alternative : le prêt personnel entre particuliers. Nombreux sont ceux qui l’ignorent encore actuellement. Alors, de quoi s’agit-il ? Zoom sur le prêt personnel entre particuliers.

Le prêt personnel entre particuliers, c’est quoi exactement ?

Il s’agit d’une formule de financement apparue aux USA. Appelé également crédit PAP ou P2P (peer to peer lending), le prêt personnel entre particuliers a pu donner une chance aux familles victimes des subprimes d’emprunter un montant limité auprès d’un particulier. La somme est en général en dessous de 10 000 euros. En outre, le prêt personnel entre particuliers est un accord de prêt qui se fait entre deux personnes sans que la banque intervienne. Les deux parties se mettent d’accord sur le taux de rémunération en fonction de la durée du prêt comprise en général entre trois et cinq ans. Si vous souhaitez connaitre davantage sur le fonctionnement du prêt ou crédit sans banque, cliquez ici.

En quoi le crédit entre particuliers est-il avantageux ?

Le prêt personnel entre particuliers est une solution efficace et rapide lorsqu’on jette un œil sur le nombre de personnes ayant des problèmes financiers, le taux de chômage toujours en hausse et l’économie qui semble être figée. Nombreux sont ceux qui sont inscrits aux FCC ou FICP et qui ne peuvent plus bénéficier d’un prêt personnel auprès des banques ou avoir un rachat de crédit.

Une demande de crédit est-elle toujours recevable ?

Pour veiller sur la sécurité des prêteurs et pour éviter que la situation des demandeurs de crédits ne s’aggrave, les organismes sérieux doivent malheureusement rejeter certains demandeurs. Dans ce cas, dans quelles conditions une demande peut être refusée ?

  • Lorsque le demandeur est non solvable
  • Lorsque le demandeur est inscrit sur fichiers des interdits bancaires (FICP) de la Banque de France
  • Lorsqu’une procédure de surendettement est en cours.
  • Lorsqu’un entrepreneur dispose d’une entreprise sans apport ou en état interdit de crédit.

Si le demandeur fait partie d’une de ces catégories alors il n’y aucune autre alternative que de se rapprocher de ses proches. En effet, cette souscription de crédit n’est pas une solution adaptée pour des difficultés financières trop graves bien qu’elle serve à aider les personnes en difficulté.

Laisser un commentaire