Chine : 5 objectifs pour 2030

La Chine traverse une phase de ralentissement et les craintes se font sentir quant à l’éclatement imminent de la bulle de crédit. Cependant, les problèmes actuels deviennent les défis à long termes auxquels la Chine se retrouve confrontée.

 

  1. Rééquilibrer l’économie

 

Le gouvernement continue sa lutte pour rééquilibrer la balance économique en poussant la consommation. L’un des principaux défis reste de diminuer le taux d’épargnes, qui s’élevait à 39.5% du revenu disponible en 2013, et d’augmenter la consommation privée. Cependant, les mesures de protection sociale sont encore faibles dans le pays, et il semble donc complexe d’atteindre cet objectif. Les estimations actuelles indiquent que d’ici 2030, la consommation privée s’élèvera à 41.6% du PIB, comparée à 67.4% aux Etats-Unis.

 

  1. Le vieillissement de la population

 

L’atout majeur de la Chine a longtemps été sa population, cependant celle-ci vieillie. La population active est en déclin et les taux de fertilités sont bas. L’âge moyen de la population est au même rang que la moyenne en Europe de L’Ouest, phénomène peu commun pour une économie émergente. Si cela contribue à l’émergence de nouveau marché en Chine, le vieillissement de la population contribue directement à pénurie de la main d’œuvre qualifiée.

Le gouvernement a conscience de ce défi et a assouplit sa politique de l’enfant unique.Toutefois, cet assouplissement n’inversera pas la tendance liée au vieillissement de la population,puisque l’héritage de cette politique représente la chute considérable du nombre de femme en âge de procréer.

 

  1. L’urbanisation

 

En mars 2014, la Chine a dévoilé un plan d’urbanisation national (2014-2020) montrant ainsi l’engagement du gouvernement de faire de l’urbanisation une priorité nationale. L’objectif est d’accroitre le taux de population vivant en zones urbaines de 53% en 2013 à 60% en 2020.

Cette politique pourrait également contribuer à un défi similaire, celui de l’inégalité. Les 642 million de Chinois vivant en zones rurales sont jusqu’à présent ceux qui ont le moins bénéficié de la croissance économique de la Chine, creusant encore plus le fossé entre les riches et les pauvres. En élargissant sa population urbaine et en développant les petites et moyennes villes, les inégalités pourraient diminuer.

 

  1. La productivité

 

Les défis démographiques auxquels la Chine est confrontée ainsi que le rétrécissement de la population active obligent la main d’œuvre existante à travailler plus dur afin de maintenir la croissance. Il est donc essentiel que la Chine abandonne son industrie de base et se concentrant sur le développement d’une économie innovante. Pour ce faire, elle a besoin d’une main d’œuvre compétente et créative. L’éducation est donc un facteur essentiel de cette transition dans l’amélioration de la R&D et la promotion des investissements étrangers directs.

 

  1. L’impact environnemental

 

Le cinquième défi de la Chine, mais en aucun cas le plus simple, est l’environnement. En2010, la Chine est devenue la plus grande consommatrice d’énergie au monde. La Chine consomme 4.6 fois plus de charbon que son plus proche « rival », les Etats-Unis, représentant 69.3% des énergies primaires consommées en Chine. La Chine détient aussi le titre douteux de plus grand pollueur au monde, représentant 28.3% des émissions mondiales de CO2 en 2013, plus que l’Amérique du Nord et l’Europe de l’Ouest cumulées. Par conséquent, la pollution de l’air est devenue un défi de poids pour les autorités chinoises. De plus, la rareté de l’eau, conséquence directe de la pollution, des tendances économiques et démographiques, est également un problème, particulièrement puisque la population urbaine augmente et que les approvisionnements en eau deviennent plus contraignants.

Voir plus d’information : Daxue Conseil – comment s’implanter en Chine

Laisser un commentaire