Installer une ruche dans une entreprise : une initiative pour préserver l’environnement

Installer une ruche dans une entreprise : une initiative pour préserver l’environnement

Aujourd’hui, près d’un millier de sociétés françaises ont installé des ruches dans un carré de jardin ou sur les toits  de leurs immeubles. Le phénomène se remarque surtout à Paris et dans les grandes agglomérations. Même si la sensibilisation des associations œuvrant pour la protection des abeilles a joué un rôle important, il reste que les entreprises peuvent aussi tirer certains bénéfices de l’apiculture urbaine.

Aménager une ruche dans les locaux de l’entreprise : un acte pour le développement durable

Les ruches s’invitent de plus en plus dans les grandes agglomérations. À l’instar des particuliers, les sociétés se sont aussi mises à commander des essaims chez les producteurs pour élever une colonie d’abeilles. Ce phénomène suscite  la curiosité des tiers et mérite d’être étudié de plus près.

En réalité, il s’agit d’un acte pour le développement durable. L’installation d’une ruche dans l’entreprise permet de contribuer activement au développement de l’apiculture urbaine. De plus, c’est une excellente approche pour améliorer la réputation de l’enseigne. Étant donné que le taux de mortalité des abeilles ne cesse d’augmenter, elles sont perçues comme de véritables espèces protégées. Ces insectes pollinisateurs prennent part à la production des denrées alimentaires et assurent la survie de l’humanité. En installant une ruche dans l’enceinte sa société, le dirigeant participe à la préservation de l’écosystème. Ce geste permettra de véhiculer une image positive envers les partenaires, les collaborateurs et le grand public.

Confier l’installation de la ruche à une entreprise spécialisée

L’installation d’une ruche doit être effectuée par un apiculteur. Toutes les  sociétés désireuses de faire un geste écologique peuvent contacter une entreprise spécialisée dans la production des essaims abeilles. Celle-ci se chargera à la fois de la mise en place de la ruche et de son entretien.

Deux conditions seront toutefois requises. Tout d’abord, la biodiversité aux abords des bâtiments est un critère primordial, car l’usage des pesticides est particulièrement nocif pour les colonies. Ainsi, avant de procéder à quoi que ce soit, le producteur réalise préalablement un état des lieux pour garantir la sécurité des insectes. Par ailleurs, il est nécessaire d’investir dans trois ruches au minimum et 10 au maximum pour avoir 30 à 100 kilos de miel par an. Ces structures doivent être installées assez loin des zones très fréquentées. Enfin, étant donné que ces abeilles craignent la pluie, il faut les placer dans un espace couvert.

Laisser un commentaire