min provence

Permis d’exploitation d’un restaurant, les bons à savoir

Ouvrir un restaurant à Grenoble vous intéresse ? Sachez qu’avant que vous vous mettez à exploiter votre activité en tant que restaurateur, vous devrez avoir un permis d’exploitation, que vous allez ouvrir votre propre enseigne ou que vous souhaitez reprendre une affaire qui est déjà en marche.

En effet, avoir un permis d’exploitation et une licence est incontournable pour tout restaurateur qui se respecte. Alors, avant de profiter de l’image conviviale que dégagent les restaurants, veuillez remplir les démarches administratives liées votre activité.

Pourquoi avoir un permis d’exploitation ?

Tout comme la licence, le permis d’exploitation est indispensable pour pouvoir exploiter le milieu de la restauration. Ce permis est sans aucun doute l’attestation nécessaire à l’ouverture d’un restaurant mais aussi d’un café, d’un bar, d’une brasserie et même d’une chambre d’hôtes et cela afin  de pouvoir mettre en vente le débit de boissons alcoolisés. Donc, si vous souhaitez ouvrir votre établissement ou si vous souhaitez effectuer la mutation d’un restaurant, vous aurez besoin d’un permis de construire.

Cela est aussi le cas pour le déplacement de votre activité dans une autre commune ou pour les établissements servant de boissons à consommer sur place de 3ème et 4ème catégorie. A noter que ce document s’obtient en même temps que la licence pour votre restaurant, et cela après avoir suivie une formation hygiène alimentaire Lyon. Cette formation dure majoritairement 20 heures pour les nouveaux exploitants et qui est réparties sur 3 jours la plupart du temps. Cependant, si vous justifiez déjà d’une expérience professionnelle d’au moins 10 ans, votre formation ne dure que 6 heures.

En quoi consistent ces formations ?

La formation liée à l’hygiène alimentaire se porte sur des enjeux relatifs à la santé publique. Elle est en rapport avec la restauration, surtout afin de sensibiliser les gérants dans l’exploitation de leur activité. Les points à développer au cours de ces formations tournent autour des moyens utilisés pour prévenir et lutter contre l’alcoolisme ainsi pour protéger les mineurs ainsi que les réprimandes en cas d’ivresse publiques.

Les exploitants peuvent également découvrir les règles régissant les stupéfiants ainsi que la lutte contre le bruit. En cas de fermeture, ils peuvent également découvrir les démarches administratives en rapport avec cela. Des principes concernant la responsabilité civile et pénale sont aussi enseignés au cours de ces heures de formations. Le but étant de former les restaurateurs pour qu’ils puissent connaître leur droit ainsi que leur devoir dans la gestion de leur clientèle.

 

Laisser un commentaire