Point sur les différents types des contrats de travail

Point sur les différents types des contrats de travail

Sur le marché du travail, le salarié est lié à son employeur par un contrat. Cette convention signifie que le particulier accepte de travailler pour le compte du chef d’entreprise moyennant une rémunération. Cet engagement de volonté entraine également certaines obligations pour les deux parties. L’employé s’engage à fournir des résultats. Par contre, le patron met à la disposition de son personnel tous les matériels nécessaires pour garantir leur productivité.

Les contrats de travail les plus couramment utilisés

La législation a établi plusieurs types de contrats de travail pour que les travailleurs ne subissent pas l’abus des employeurs. Le contrat à durée indéterminée est le plus sûr pour les salariés. Avec un CDI, le chef d’entreprise ne peut pas renvoyer son personnel sans une raison valable. En cas de rupture de la relation professionnelle, les deux parties doivent respecter le délai de préavis énuméré par la loi. Cette règle ne s’applique pas si l’individu se trouve en période d’essai.

Dans le cadre d’un contrat à durée déterminée, la personne a été embauchée pour réaliser une tâche précise. À la fin de sa mission, il est tenu de partir de la société. L’entrepreneur utilise ce type d’engagement en cas d’accroissement de l’activité ou pour les employés saisonniers. Mais, le dirigeant a la possibilité de renouveler deux fois le CDD. Il peut se transformer en CDI sous quelques conditions.

Le contrat de travail temporaire se distingue des autres, car le manager d’une compagnie doit conclure l’accord par l’intermédiaire d’une agence d’intérim. Dans ce genre de convention, la rémunération du personnel est souvent versée au prestataire.

Les autres types de contrats de travail

Dans le monde du travail, les étudiants sont liés à un employeur par un contrat d’apprentissage.  Cette convention apporte plusieurs avantages à certaines entreprises, car elles sont exonérées d’impôt et de cotisation sociale. Pour les jeunes, ils peuvent s’affairer et étudier en même temps.

Le contrat intermittent se caractérise par l’existence des périodes travaillées et non. Il est surtout destiné aux moniteurs de ski, aux formateurs et autres.

Le contrat de professionnalisation a été élaboré pour les personnes entre 16 à 25 ans à la recherche d’une expérience professionnelle. Dans ce type d’accord, le paiement est décidé en fonction de l’âge du salarié. Il peut aller au-delà du salaire minimum interprofessionnel de croissance ou SMIC.

 

Laisser un commentaire