Pourquoi se lancer dans la création d’une EURL ?

Pourquoi se lancer dans la création d’une EURL ?

Pour les personnes qui veulent développer des activités simples, mais pouvant être développées dans le temps, créer une EURL est une bonne solution. Dans ce cas, on peut commencer par être un associé unique dans le montage de la société, avec une entreprise qui sera gérée de manière unipersonnelle. La question est de savoir si ce statut rapporte et s’il est avantageux.

L’EURL, un statut protecteur de patrimoine

Dans un premier temps, créer une EURL permet à un entrepreneur d’être le seul et unique propriétaire de son entreprise. Par ailleurs, il pourra limiter les activités de sa société, suivant l’apport numéraire qu’il a injecté, mais aussi en fonction de son capital social. Par conséquent, l’associé n’aura rien à perdre si son activité n’est pas rentable. Il ne perdra que ce qu’il a investi initialement. Cependant, cela n’est valable que si dans son compte, aucune dette n’est enregistrée et qu’il n’a fait d’emprunt d’aucune sorte. Si tel est le cas, l’associé unique sera redevable vis-à-vis de ses créanciers et devra couvrir ses dettes par tous les moyens, au risque de subir une poursuite judiciaire. Pour tout renseignement supplémentaire, vous pouvez contacter un professionnel. Outre ces points, il faut aussi savoir que dans la création d’une EURL, le propriétaire a le droit de devenir le seul gérant de sa société. Dans ce cas, il doit souscrire à un régime indépendant. Il est aussi possible qu’il soit en régime TNS ou travailleur non salarié. Toutefois, le propriétaire a également le droit de déléguer la gestion de son entreprise à une personne à part. Si tel est le cas, ce dernier sera soumis à un régime salarié, c’est-à-dire à un régime général, et devra s’acquitter des impôts y afférents.

Les autres informations à connaître avant la création d’une EURL

Un des grands avantages de la création d’une EURL, c’est qu’en tant qu’associé unique et gérant de votre boîte, il vous sera possible de maintenir votre statut de chômeur et donc, de disposer d’une allocation chômage auprès de Pôle Emploi. En effet, il est possible de justifier au niveau de cet organisme que vous gérer votre entreprise sans percevoir de rémunération. Cependant, avant de prétendre à cet avantage, vous devez enregistrer le statut de votre société à Pôle Emploi et aussi lui faire parvenir le procès-verbal qui démontre que vous êtes le seul associé de l’entreprise. Par contre, une fois que vous commencerez à percevoir de la rémunération, la valeur de votre allocation chômage va aussi diminuer en fonction du montant perçu et sera même annulé quand cette rémunération atteindra un certain seuil. Par ailleurs, on peut aussi dire que si on n’a pas de fonds conséquents, commencer par un statut EURL est plus qu’intéressant. En effet, l’entreprise et son associé pourront évoluer progressivement et plus facilement. À tout moment, l’associé unique pourra augmenter son capital social et si besoin, changer de statut s’il conçoit d’intégrer un nouvel associé. Dans ce cas, il est possible que l’EURL devienne une SARL. Dans les autres formes de sociétés, cette démarche peut être compliquée, car il est possible qu’on demande à l’associé unique de monter une nouvelle société, comme c’est le cas avec une EIRL. Vous avez maintenant quelques pistes pour voir quel statut vous convient le mieux eurl ou sarl ?

Laisser un commentaire