Solvabilité d’entreprise : comment vérifier la santé financière d’un client ?

Réussir à gagner des clients ne suffit pas à garantir la pérennité de vos affaires. Il est très difficile pour certains établissements de se passer du règlement de leurs commandes. Retard de paiement et impayés sont la cause de 25% des faillites en France ! Sous quelles conditions accorder sa confiance ? Voici quelques conseils pour comprendre la solvabilité d’entreprise.

 

Faut-il se méfier à l’arrivée d’une nouvelle clientèle ?

 

La solvabilité d’entreprise est la capacité d’une société à honorer ses engagements si jamais elle devait faire face à un arrêt de son exploitation et à la mise en vente de ses actifs. Mesurée à court et long termes, cette aptitude représente la valeur de l’organisme. Pour l’obtenir, il faut faire la différence entre tous ses biens et toutes ses dettes.

Si son actif est plus important que son passif, alors l’organisme sera apte à rembourser l’intégralité de ce qu’il doit, il est solvable. Le cas échéant, c’est la faillite pour lui. L’incapacité d’une personne morale à payer ses factures est très inquiétante pour les fournisseurs à qui elle doit de l’argent car cela fragilise leurs propres finances. Vous pourrez retrouver plus d’informations sur le site des Echos.

Les structures dont le chiffre d’affaire est généré par un petit nombre de clients sont très exposées lorsqu’elles font face à l’impossibilité de règlement de leur prestation. Votre société doit pouvoir régler ses propres dépenses tout en jonglant avec le retard ou la disparition de certains règlements.

Attention, il ne s’agit pas de remettre en cause toutes les personnes qui vous passent commande. Un partenaire professionnel avec lequel vous travaillez depuis longtemps vous a montré que vous pouviez lui faire confiance. En tant que prestataire, distinguez les organismes avec qui la relation a déjà été établie, et ceux avec qui vous commencez seulement à faire des affaires.

Moyens de détecter les sociétés aux finances bancales

 

Comment savoir si votre client est digne de confiance ? Il faut chercher à connaître ses finances, savoir si l’organisme est en bonne santé. Les éléments pour mesurer la santé financière d’une société sont :

  • La forme juridique et l’ancienneté de la structure

 

  • Le bilan comptable, le résultat d’exploitation, les charges, le résultat net, les capitaux propres, les effectifs, les flux de trésorerie dits « cash-flow », etc.

 

 

  • Des indices de rentabilité et de croissance : la marge d’exploitation, l’excédent brut d’exploitation, le chiffre d’affaire, les investissements, etc.

 

  • Le comportement financier de l’établissement: la gestion des stocks, la rapidité de paiement, la capacité d’autofinancement, l’autonomie financière, l’endettement, etc.

 

 

  • La publication des comptes (comme le prévoit la loi) et la croissance

 

  • La réputation et le profil des équipes de direction et d’administration

 

Devenez des experts de la solvabilité d’entreprise

 

Renseignez-vous systématiquement sur vos nouveaux acheteurs

 

Bien sûr, tous les renseignements dont vous pourriez avoir besoin ne sont pas faciles à trouver. En tant que fournisseur, vous devez tâcher de recueillir les informations listées précédemment. Certaines doivent être rendues publiques, mais les multiples données sur le web sont souvent erronées ou datées, et le Tribunal de Commerce ne vous donne accès qu’à peu d’informations.

Si vous avez besoin de plus de renseignements, vous pouvez vous tourner vers des bases de données d’informations légales, qui sont un bon investissement à long terme. Les données récoltées sont souvent très détaillées, mises à jour et beaucoup plus nombreuses : c’est l’outil idéal pour rendre compte de la solvabilité de l’entreprise qui s’offre vos services.

 

Installez entre vous un rapport de confiance

 

Comme le conseille le site Chef d’Entreprise, n’hésitez pas à adopter une position transparente : posez directement la question à votre interlocuteur. En temps de crise, cette démarche n’est pas surprenante, et montre que vous êtes exigeant.

Il ne s’agit pas d’être agressif, faites preuve de tact et montrez votre curiosité. Ont-ils fait un bon chiffre d’affaire cette année ? Quels sont leurs projets ? Les réponses enthousiastes seront bon signe pour vous. Inversement, une réaction sur la défensive, des réponses floues et embarrassées pourront vous alarmer et vous pousser à étendre vos recherches sur la solvabilité de l’entreprise. Enfin, vous pouvez aussi jouer la carte de la sécurité et demander un acompte dans le cas de commandes coûteuses : un bon compromis entre confiance et prudence.

Laisser un commentaire