Pourquoi faire appel à un Directeur Financier et Administratif à temps partagé ?

Le succès d’une firme dépend de la productivité du personnel, mais aussi de la qualité de gestion. Une société mal gérée ne pourra jamais aspirer à une croissance soutenue. Dans certaines situations, solliciter l’aide d’un Directeur Financier et Administratif à temps partagé est conseillé pour atteindre ses objectifs.

L’importance de la gestion financière

Les finances sont celles qui comptent le plus dans une société. Les résultats financiers rendent compte de la rentabilité des activités. Dans ces conditions, le DAF occupe une place déterminante au sein de n’importe quelle firme. Il est le seul à savoir exactement l’état des trésoreries de la compagnie. Par ailleurs, il joue un rôle important dans les relations avec les investisseurs et les établissements bancaires. La défaillance de la personne à ce poste est intolérable et doit être sanctionnée par un renvoi.

Beaucoup de chefs d’entreprises  hésitent cependant à prendre cette décision même en cas de fautes graves. Ils redoutent la vacance du poste qui risquerait de mettre à mal la gestion de la firme. Aujourd’hui, on peut toutefois éviter toutes les conséquences négatives d’un licenciement ou d’une démission en faisant appel à un DAF d’entreprise à temps partagé. Celui-ci s’assurera de tout pour optimiser l’épanouissement au sein de l’entreprise.

Les intérêts de faire appel à un DAF à temps partagé

Un DAF à temps partagé est habituellement contacté pour garantir le bon fonctionnement d’une société après son départ. Cela n’a aucune répercussion négative sur l’avenir de l’entreprise. Le remplaçant est souvent une personne expérimentée qui a déjà assuré ce genre de mission dans d’autres firmes. Il faut néanmoins que la passation se fasse pour qu’il puisse connaitre la situation de l’établissement. Comme pour le management de transition, il apportera un regard neuf qui permettra parfois de régler certains problèmes. Le nouveau DAF ira conseiller les dirigeants sur les projets qui l’intéressent. Bien qu’il soit cadre éminent, il n’a aucun droit de décision. Il doit demander l’aval des actionnaires pour l’assainissement des comptes et d’autres actions.

Cette ressource peut également apporter son aide aux PME et aux sociétés récemment crées. Il pourra entre autres superviser la gestion financière de l’entreprise.

Laisser un commentaire