Le manager de transition : une ressource au secours du département juridique

Le manager de transition : une ressource au secours du département juridique

Le management de transition ne permet pas uniquement de remplacer un DRH, un DAF ou encore un directeur général. Depuis maintenant quelques années, de nouvelles fonctions sont concernées par cette pratique. Aujourd’hui, le manager peut également s’occuper de la direction du département juridique. Il intervient pour résoudre une crise ou encore pour soutenir ses collaborateurs.

Les missions d’un manager juridique de transition

Le management de transition juridique a déjà séduit de nombreux chefs d’entreprises. Aujourd’hui, les managers de transition peuvent aussi être sollicités pour se charger des affaires juridiques. Généralement, les dirigeants recrutent ces professionnels pour leur confier la gestion d’un projet d’envergure, notamment si la société ne dispose pas d’un département approprié. Qu’il s’agisse d’un ancien juriste, d’un avocat ou un expert en fiscalité, le spécialiste occupe souvent la fonction d’un cadre haut placé. Tout au long de son intégration, il sera amené à prendre le rôle d’un décisionnaire pour gérer les contentieux, négocier les termes d’un contrat et mettre en place une stratégie efficace pour garantir la réussite du projet. Par ailleurs, le manager peut également assurer un management de relais en cas d’absence ou de départ sans préavis d’un responsable. Enfin, 15 à 20% des missions confiées à un directeur de transition consistent à la restructuration du service juridique lorsque l’entreprise est confrontée à une crise.

Les avantages pour recourir à un manager juridique de transition

Le recrutement d’un manager de transition ne constitue pas encore le premier réflexe des entreprises françaises. Lorsqu’un nouveau projet est lancé, soit les équipes disponibles doivent abandonner les dossiers en cours, soit le dirigeant doit en confier la gérance à un ou plusieurs cabinets d’avocats, ce qui nécessite une coordination importante. Par ailleurs, pour les PME qui manquent de personnel, la gestion des crises est souvent déléguée à la direction générale ou au directeur financier, dont ce n’est pas le métier. Pris par le travail, ces derniers ne pourront alors pas pourvoir à leurs propres fonctions. Pourtant, l’embauche d’un manager de transition permettrait d’éviter l’épuisement des ressources en interne et d’assurer la continuité des activités. De plus, les expériences et les compétences de ce professionnel lui permettent directement d’être opérationnel. Enfin, il s’agit d’une solution adaptée à toutes les sociétés qui souhaitent réaliser un projet ambitieux, dans un délai limité. Mais afin de trouver un spécialiste de confiance, il est préférable de se tourner vers une agence spécialisée en détachement interne d’avocats pour des missions de management de transition.

Laisser un commentaire