Faire un test ADN de paternité pour prouver la légitimité de votre enfant

Faire un test ADN de paternité pour prouver la légitimité de votre enfant

Votre petite amie ou votre femme vient de vous annoncer qu’elle attend un enfant après une brève séparation. Par conséquent, vous émettez un doute sur votre paternité. Vous n’avez aucune certitude que vous êtes le père biologique de cet enfant. Pour éviter une dispute inutile, vous pouvez recourir à un test ADN de paternité pour prouver votre filiation avec votre futur enfant.

Faire un test de paternité prénatal

Pour éliminer le moindre doute, vous ne pouvez peut-être pas attendre la naissance de l’enfant pour savoir si vous êtes vraiment son père. De plus, vous n’aimeriez pas être désagréable avec la future maman pendant sa grossesse. Effectivement, une femme enceinte a un grand besoin de soutien et de tendresse.Vos soupçons peuvent vous pousser à mal réagir, surtout si votre doute est infondé.

Alors pour éviter tous ces désagréments, vous pouvez procéder à une analyse ADN à partir de la 6ème semaine de sa grossesse. Cette analyse ne nécessite pas une grande intervention, seulement un prélèvement de sang de la mère et votre échantillon buccal. Cette technique est innovante et elle est fiable avec une probabilité de plus de 99,9%. Le test ADN est effectué à partir de l’ADN libre du fœtus présent dans le sang de la mère. L’utilisation de test à partir d’un prélèvement du liquide amniotique est devenue de plus en plus rare. Elle peut en effet avoir des conséquences aussi bien pour la mère que pour l’enfant.

Faire un test de paternité après la naissance de l’enfant

Vous ne voulez par perturber la future mère avec vos doutes et vos incertitudes. Vous prenez donc votre mal en patience et attendez la naissance de l’enfant. Votre premier souci est surtout d’éviter de blesser votre compagne avec os questionnements. Effectivement, si elle vous a toujours été fidèle,mais que vous la soupçonniez, il peut en résulter à une grosse dispute et un profond désarroi pour elle.

Un test de paternité après la naissance peut se faire par plusieurs moyens. Vous pouvez :

  • soit prélever directement vos deux échantillons buccaux, le vôtre et celui de l’enfant ;
  • soit prélever des échantillons non standards ; cependant cette méthode n’est pas du tout reconnue par la loi aucas où le résultat serait négatif.

Que ce soit l’une ou l’autre des méthodes, le résultat obtenu est fiable à 100%. Cependant, vous devez recourir à un laboratoire agréé pour garantir la fiabilité du résultat.

Les autres raisons pour faire un test de paternité

Faire une analyse ADN est toujours un acte de reconnaissance. Il se peut que vous ayez besoin aussi de faire reconnaître votre autorité parentale aux yeux de la loi ou que vous soyez né d’un père inconnu et vous venez de le découvrir. Faire un test de l’adn est le moyen le plus sûr de prouver votre filiation. Mais généralement, faire un test de paternité rime toujours avec la recherche de preuves. Que ce soit pour une affaire judicaire, une recherche généalogique ou pour une reconnaissance de paternité, un test ADN en paternité est l’affirmation incontestable dont vous avez besoin.

Laisser un commentaire