Quels sont les risques liés à un environnement de travail stressant et hostile

Quels sont les risques liés à un environnement de travail stressant et hostile

La concurrence entre les entreprises est omniprésente pour maximiser les profits et minimiser les coûts. Dans ce contexte, on constate une plus grande pression sur les employés pour une plus grande productivité et une plus grande responsabilisation dans tous les secteurs et dans tous les établissements publics et une rentabilité accrue dans le secteur privé.

Les risques en milieu de travail hostile

Tous ces facteurs ont été identifiés comme contribuant invariablement à créer un environnement de travail stressant et hostile et augmentant ainsi les probabilités de risques psychosociaux. Le stress est désormais reconnu comme un risque sur le lieu de travail. Les risques psychosociaux sont inhérents au stress total causé par le travail, la structure, la conception et la réglementation du travail et font donc partie intégrante d’une évaluation globale des risques sur les lieux de travail. Chaque type de travail est associé à certains risques professionnels uniques.
D’une manière générale, le terme « psychosocial » désigne les interrelations entre les pensées et les comportements des individus et leur environnement social. Ce terme est souvent considéré de façon étroite mais diffuse et fait référence à des environnements sociaux comme la famille d’origine, le statut socioéconomique et le niveau de scolarité.
Bien qu’il soit important de tenir compte des facteurs psychosociaux individuels et non professionnels et de l’environnement, les risques psychosociaux en sont venus à se référer uniquement aux dangers créés par le travail, la conception du travail, la structure et la réglementation du travail ainsi que l’environnement de travail tout entier.
Au niveau de l’organisation et du lieu de travail, la nature du travail s’est avérée être un des plus importants facteurs de risques psychosociaux. Il s’agit notamment de tâches monotones, peu stimulantes et dénuées de sens, du manque de variété et de tâches désagréables.

Les risques psychosociaux : un phénomène mondial

Des études récentes indiquent que les risques psychosociaux contemporains et émergents changent et vont au-delà de l’approche traditionnelle axée sur le milieu de travail. Il s’agit notamment de facteurs externes comme la mondialisation, la vulnérabilité accrue des travailleurs dans le contexte de la mondialisation, les contrats précaires, dans le contexte de l’instabilité des marchés du travail, les nouvelles formes de contrats de travail et le sentiment d’insécurité d’emploi.
Les travailleurs des pays en développement sont souvent confrontés à la fois à des risques traditionnels et à des risques émergents, bien qu’ils soient désormais largement connus et que des mesures préventives efficaces aient été mises en place.
La charge et le rythme de travail sont liés au fait d’avoir trop ou peu à faire et de travailler dans des délais serrés. Par ailleurs, le contexte de travail fait référence aux possibilités de développement de carrière, au statut, au niveau de rémunération, aux relations interpersonnelles, conflit, harcèlement psychologique ainsi qu’à l’interface entre le travail et la vie personnelle en termes de soutien.
Ces variables comprennent les absences pour cause de maladie, l’absentéisme masqué lorsqu’un travailleur malade est présent au travail et n’est pas pleinement productif, ainsi que le chômage. Les effets sont perceptibles aussi bien au niveau national qu’au niveau économique mondial. En effet, le coût de la perte de santé liée au travail et de la perte de productivité associée représente environ 5% à 6% du PIB de la plupart des pays.

Laisser un commentaire