Sécurité assurée avec la barrière de manifestation

barriere-de-manifestation

Utilisée pour sécuriser et délimiter certains événements, la barrière de manifestation se compose d’une structure en acier galvanisé et de quelques barreaux. Mesurant 1.10 mètre de hauteur, sa longueur peut quant à elle varier. Équipée de pieds et de petites accroches latérales, elle se fixe facilement aux autres barrières du même genre. Solide, elle résiste aux intempéries et aux mouvements de la foule. On l’aperçoit généralement lors de concerts, marchés, défilés, festivals, kermesses, discours officiels…

Ses appellations

Aussi appelé Vauban ou Nadar en Belgique, la barrière de manifestation présente de nombreux avantages : lorsqu’elle est accrochée, elle se manipule assez facilement ; une fois utilisée, elle se range rapidement au carré. Son appellation Belge fait référence au photographe, écrivain, caricaturiste et aéronaute Gaspard-Félix Tournachon surnommé Nadar. Le 26 septembre 1864, lorsqu’il survole la ville de Bruxelles, il fait poser son ballon géant dans un parc. Pour garder la foule à une certaine distance, il fait mettre en place différentes barrières. Son appellation française fait référence au célèbre ingénieur Sébastien Le Prestre de Vauban. Ce dernier était connu pour ses nombreuses fortifications : Lille, Ypres, Dunkerque… La barrière peut aussi être qualifiée de mobile, de contrôle de foule, de police ou même de barricade.

Proposée à la location ou à la vente, la barrière de manifestation est bien souvent achetée par les collectivités locales ou par les sociétés privées et les associations organisant régulièrement des événements. Elle peut également être louée pour sécuriser une zone de chantier ou indiquer un chemin piétonnier temporaire.

Laisser un commentaire