Loupe sur la mise en conformité au RGPD pour les PME

Loupe sur la mise en conformité au RGPD pour les PME

Pour renforcer le droit des personnes et harmoniser la protection des données personnelles au sein de l’Union Européenne, le RGPD ou le Règlement Général sur la Protection des Données a été mise en place. Cela concerne toutes les entreprises même les PME, mais également les associations, quels que soient leur secteur et leur taille.

Quels sont les avantages de la mise en conformité RGPD pour les PME ? 

Se conformer au RGPD est très avantageux pour les PME. En effet, la mise en conformité n’est pas très compliquée ni onéreuse si tout se déroule comme prévu. Les Petites et Moyennes Entreprises ont donc tort de passer à côté de nombreux atouts qu’elle offre. La nouvelle réglementation permet avant tout d’effectuer l’inventaire et le tri des dossiers personnels, en se basant sur le nouveau principe de celle-ci. Il s’agit de maîtriser les données personnelles grâce à la minimisation, ce qui signifie que seules les informations utiles seront collectées, afin d’assurer une meilleure gestion de celles-ci et de réduire les risques.

Avec ce nouveau règlement, une entreprise pourra facilement améliorer son efficacité commerciale et renforcer la confiance avec ses collaborateurs ainsi que ses partenaires. À l’évidence, cela attirera de nouveaux clients, fidélisera ceux qui sont déjà là et permettra de gagner de nombreux marchés. Dans le cadre du RGPD PME, le respect des droits de personnes consolide le sérieux et la transparence de la société.

Aussi, le Règlement Général sur la Protection des Données est le résultat juridique ou réglementaire des évolutions technologiques de la société. C’est pourquoi, le processus de mise en conformité constitue une étape vers la transformation digitale. Ce qui est indispensable pour s’adapter aux nouveaux enjeux économiques entre autres.

Les étapes à suivre pour se conformer à ce type de règlement

Pour être conforme au RGDP, la première étape consiste à désigner une personne qui s’occupera de la gestion du traitement des données personnelles dans l’organisation. Ce responsable se chargera de définir les diverses actions à mener et d’assurer la bonne conduite de la stratégie du groupe. Ensuite, il faudra procéder à un audit pour évaluer et identifier les différents traitements de renseignements personnels mis en œuvre par l’entreprise pour son activité. Pour ce faire, il convient de transmettre tous les documents relatifs aux traitements de données.

L’étape suivante consiste à définir un plan d’action, dans le souci de respecter les obligations du RGPD. Une mise à jour régulière du système informatique est à privilégier afin de sécuriser au mieux les informations. Les PME devront par la suite mesurer les risques grâce à la réalisation d’une analyse d’impact reliée à la protection des données. Cette analyse est nécessaire afin d’aider à traiter les données dans le respect de la vie privée d’une entité.

Laisser un commentaire